Toujours fascinés par les parcours créatifs des uns et des autres, nous avons commencé à demander à nos collaboratrices et collaborateurs, propriétaires de boutiques de tricot, de partager leurs expériences sur ce blog. Aujourd’hui: Lucinda Iglesias, Gilles Barbeau et Chulita, propriétaires de Mont-Tricot à Sutton, QC.

L’histoire de notre entreprise est bien parallèle à celle de Mont-Tricot – nous avons commencé à la même époque en 2012 et Mont-Tricot a été une des premières boutiques à vendre notre laine. Au fil des ans, nous avons développé une belle amitié et complicité avec Lucinda et Gilles, car nous partageons des valeurs très semblables étant deux petites entreprises familiales.

Bonne lecture!


Lucinda, comment êtes-vous lancée dans au tricot?

Gilles courait des ultra-marathons un peu partout sur la côte ouest américaine et on voyageait beaucoup pour ça. Je me suis retrouvée avec beaucoup de temps libre pendant que Gilles courait des 30-35 heures. Je tricotais déjà et je m’amusais à faire du tricot tourisme en visitant des boutiques de laine partout où on allait pour ses courses. J’aime dire que c’était ma période de recherche et développement.

Comment est né le projet Mont-Tricot?

Nous sommes venus en visite à Sutton et nous sommes tombés en amour avec la région. On a échangé un condo en plein centre-ville de Vancouver pour 5 acres en forêt. Pendant que Gilles construisait encore notre maison, mon poste dans le domaine bancaire a été aboli. C’est à ce moment-là que le déclic s’est fait pour se lancer en affaires. En mars 2012, nous avons ouvert la boutique Mont-Tricot sur la rue Principale à Sutton au Québec.

Comment la boutique a-t-elle évolué depuis son ouverture?

Un an après l’ouverture, Gilles a commencé à travailler à temps plein dans l’entreprise. Gilles est l’organisateur, il porte plusieurs chapeaux : comptable, administrateur, directeur de la boutique en ligne, rouleur de laine et conseiller spécialiste en couleur. 

Tout ça m’a permis de passer plus de temps sur le côté créatif: de trouver des nouveaux coups de cœur de patrons et de laine, et même de techniques de tricot, la création des patrons et pour passer plus de temps à conseiller des clients.

Mont-Tricot est en fait une petite entreprise avec beaucoup de passion. Quand les gens viennent c’est comme si on recevait des amis chez nous. Même Chulita, le petit chien de la boutique, et toujours contente de recevoir des câlins des clients. Et l’humour est bien présent dans ce qu’on fait, surtout quand Gilles joue au clown!

Que voulez-vous accomplir dans la communauté du tricot avec l’aventure Mont-Tricot, sur quoi voulez-vous mettre de plus en plus d’effort?

Nous sommes passionnés de laines et des fibres naturelles et nous voulons continuer à transmettre cette passion et faire découvrir des nouvelles fibres de moutons ou autres fibres naturelles.

Nous sommes aussi passionnés par des techniques plus traditionnelles au tricot comme le jacquard, les ganseys, les chandails Cowichan, tout pour approfondir nos connaissances en fibres et en techniques.

Pour les tricoteurs qui veulent visiter la boutique, quelles sont tes recommandations pour visiter la région?

Les deux micro brasseries: l’Abordage et La Brouerie. Parfait pour convaincre les chums de venir en visite à Sutton! Aussi, mon coup de cœur c’est la boutique de lin: Vivre en Lin, seulement des vêtements faits en lin…j’adore.


Mont-Tricot a en stock une très grande variété de nos fils, vous pouvez vous les procurer sur leur boutique en ligne

Pour suivre les aventures laineuses de Mont-Tricot, retrouvez-les sur Facebook, Instagram et Ravelry.

FacebookTwitterEmail