Feature Nurtured part 1

Même si nous avons écrit “Julie Asselin – Laines teintes à la main” sur nos étiquettes, la teinture n’est pas notre seule passion. C’est l’ensemble du processus qui nous fascine, la fibre, le fil et la couleur : c’est pourquoi nous avons contribué à la conception de la plupart des fils de notre collection. “Au-delà des couleurs” est une série occasionnelle qui nous permet de partager ce processus, de la conception des fils à leur arrivée sur vos aiguilles.

Nurtured a été lancé le mois dernier, pour notre plus grande joie! Ce n’est pas la première fois que nous contribuons à la conception d’un fil, mais Nurtured nous a permis de relever plus de nouveaux défis qu’à l’habitude. Dans ce billet, je vais vous raconter d’où est venue l’idée pour Nurtured; dans les semaines à venir, je vais aborder tout le processus de confection du fil et, bien sûr, le résultat final.  

Tout a commencé par une amitié. Cela fait maintenant plus de trois ans que nous travaillons avec Green Mountain Spinnery, une filature du Vermont où notre fil Zetta est fabriqué. Au fil du temps, cette collaboration s’est muée en amitié pour cette coopérative fondée il y a 30 ans. Si on devait choisir quelques mots-clés pour décrire Green Mountain Spinnery, je choisirais qualité, développement durable, engagement local et régional – des caractéristiques et des valeurs qui nous sont aussi très chères. Pour nous qui vivons dans les Cantons de l’Est, au Québec, le Vermont est un voisin très proche, malgré la frontière qui nous en sépare (littéralement, si on habite à Stanstead/Beebe Plain!). Pour nous, travailler avec Green Mountain Spinnery est une manière parmi d’autres d’assurer que nos produits portent la marque de notre région.

GMS debut

À force d’observer le processus de filature à Green Mountain Spinnery, surtout en compagnie de notre bon ami – et co-fondateur de la coop – David, on s’est mis à penser à un fil qui serait teint, non pas après, mais avant d’être filé. Nous connaissions déjà la « théorie », que le fait de teindre la fibre avant le filage donne une couleur finale plus uniforme sur l’écheveau, comme le processus de filage, en « brassant » la fibre colorée, minimise les variations de couleur, contrairement à une fibre teinte après avoir été filée, qui garde les variations, subtiles ou non, que le processus de teinture artisanale donne.

Mais qu’arrive-t-il si on utilise un mélange de fibres qui ont des couleurs naturellement différentes les unes des autres? Un peu comme les cheveux des humains, il y a toute une variété de couleurs de toisons de moutons (et que dire des autres animaux à laine, alpaga, chèvre…). Au lieu de trier les toisons par couleur, nous avons décidé de les mélanger, afin de voir comment chaque couleur naturelle « prend » la teinture, dans le but d’ajouter de la profondeur aux coloris et de préserver la richesse du procédé de teinture artisanale, soit les variations de couleurs – nous espérions ainsi créer un équilibre entre l’uniformité plus grande amenée par le tissage et les coloris vivants auxquels nous sommes habitués.

Nous pensions bien tenir là une idée intéressante… Nous avons rapidement contacté David et, avec son aide – et ses connaissances encyclopédiques du filage! – nous nous sommes mis au travail.

Pour accompagner cette série de billets & célébrer le lancement du nouveau fil, nous l’avons ajouté à la boutique dans les 11 coloris disponibles, y compris les 2 petits derniers, « Poèmes » et « Fer à cheval ».

New color Nurtured

La prochaine fois : le processus!

FacebookTwitterEmail